© 2016 par Jean-Paul Courchia. Créé avec Wix.com 

Marseille, France, courchiajp@gmail.com

  • Instagram

 expositions 

FRAGMENTS
EXPOSITION ARCHIVES
MARSEILLE

FRAGMENTS : Archives / Courchia / Stern

 

 

Lignes, couleurs, lumière, contraste, … autant d’éléments que l’artiste utilise pour définir et composer les plans, les formes, les volumes de son œuvre. 

Autant d’éléments que notre œil perçoit, puis que notre cerveau interprète pour reconstituer l’oeuvre dans sa totalité ou s’attacher à certains détails. Ainsi, quand nous croyons ressentir une émotion « brute » et simple consécutive à notre perception « naturelle » d’une œuvre d’art, c’est en fait déjà notre cerveau qui travaille pour reconstruire l’image et provoquer l’émotion qui nous envahit indépendamment même de la connaissance du contexte culturel de sa création. 

En bref, si nous voyons avec nos yeux, nous regardons et nous comprenons avec notre cerveau. 

Ce processus physiologique de fragmentation de l’image, l’artiste en est-il conscient, en fait-il usage de manière déterminée et expressément pour diriger le regard du spectateur inconscient ? 

 

D’autre part, l’artiste comme le spectateur peuvent-il créer et considérer une œuvre pour elle-même, en dehors de toutes références culturelles et artistiques antérieures, sans que ces dernières l’influencent dans la création comme dans la perception ? 

 

C’est à ce jeu, à cet échange perpétuel entre réalité perçue et construction artistique et intellectuelle que nous convient Jean-Paul Courchia et Carole Stern. Tableaux peints d’après des photographies d’archives, ou inversement photographies d’archives choisies d’après les tableaux, nous invitent à poser notre regard sur eux, le fragmenter, le décomposer pour mieux reconstruire l’image, la comprendre, la ressentir et en être ému.

 

Isabelle AILLAUD

Chargée de l'Action culturelle
Archives municipales de Marseille

Voir c'est Fragmenter To see is fragmentation.