© 2016 par Jean-Paul Courchia. Créé avec Wix.com 

Marseille, France, courchiajp@gmail.com

  • Instagram

Cassis

La Rivière de Cassis

La rivière de Cassis roule ignorée
En des vaux étranges :
La voix de cent corbeaux l'accompagne, vraie 
Et bonne voix d'anges :
Avec les grands mouvements des sapinaies
Quand plusieurs vents plongent.

Tout roule avec des mystères révoltants
De campagnes d'anciens temps ;
De donjons visités, de parcs importants :
C'est en ces bords qu'on entend 
Les passions mortes des chevaliers errants :
Mais que salubre est le vent !

Que le piéton regarde à ces claire-voies :
Il ira plus courageux.
Soldats des forêts que le Seigneur envoie,
Chers corbeaux délicieux !
Faites fuir d'ici le paysan matois,
Qui trinque d'un moignon vieux.

Arthur Rimbaud.

Mai 1872.

The Cassis River

 

The Cassis River rolls ignored

In strange valleys:

The voice of a hundred crows accompanies it, true 

And good angel voice:

With the great movements of the fir trees

When several winds drop.

 

Everything is rolling with revolting mysteries

Campaigns from ancient times;

From dungeons visited, from important parks:

It is on these edges that we hear 

The dead passions of the stray knights:

But what a healthy wind is!

 

Let the pedestrian look at these blinds:

He'll get braver.

Soldiers of the forests that the Lord sends,

Dear delicious crows!

Make the Matois peasant flee from here,

Who drinks from an old stump.

 

Arthur Rimbaud.

May 1872.